Thérapie provasculaire pour le cancer

    L’hypoxie est un mécanisme de résistance à la radiothérapie. Puisqu’il a été démontré que l’oscillation de microbulles pouvait entrainer l’augmentation de la perfusion musculaire de manière ciblée dans la zone insonifiée, ​ nous posons l’hypothèse qu’il est possible d’utiliser les microbulles et les ultrasons dans une approche provasculaire de sensibilisation à la radiothérapie pour le traitement du cancer.     

IMMUNOTHERAPIE

​​
L’immunothérapie est une nouvelle modalité en plein essor dans le traitement du cancer. En effet, elle vient complémenter la radiothérapie, la chirurgie et la chimiothérapie dans notre arsenal contre le cancer. Les inhibiteurs de check point ont en effet créé un fort enthousiasme pour l’immunothérapie puisqu’ils ont démontré une efficacité marquée chez ~ 30% des patients pour plusieurs types de cancers. L’immunothérapie repose sur la génération d’une réponse immunitaire du patient contre les cellules cancéreuses.
 
Le succès de la thérapie par inhibition des check points repose sur l’activation des lymphocytes T dont l’action est libérée dans les tumeurs traitées, permettant l’infiltration des cellules T CD4 et CD8 et la réduction des cellules T regulatrices.
 
Nous faisons l’hypothèse que les microbulles et les ultrasons peuvent modifier le microenvironnement tumoral vers un phénotype immunogène en augmentant l’infiltration d’anticorps et donc l’efficacité du traitement.